Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/24/d577440802/htdocs/app661008972/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php on line 4691
Doubles expositions 101 | Need a photo
Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/24/d577440802/htdocs/app661008972/wp-content/themes/Divi/functions.php on line 5852

Tutoriel de doubles expositions 101.

Petite introduction sur une des technique de doubles expositions, qui vous permettra de shooter des scènes de rue avec des passants fantômes.

  • Comprendre la technique.

En premier lieu, il faut comprendre le principe de la double exposition, et comment fonctionne la pellicule. Une pellicule est une surface sensible a la lumière, et selon comment elle est exposée, la chimie qu’elle contient réagit plus ou moins, jusqu’à « cramer », dans le cas d’une double exposition, toute partie intacte (non atteinte par la lumière) pourra être exposée une seconde fois et réagira normalement, au contraire, les zones de pure blancs, exposés correctement ne réagirons plus du tout a la seconde prise de vue.

Ici la première photo du sujet volontairement sous exposée avec un fond blanc (un train), la seconde s’imprime normalement dans les zones sombres de la première, et en filigrane dans les zones blanches (que je n’avais pas assez exposé pour un résultat final 100% blanc).

  • Maintenant technique plus spécifique.

Dans l’exemple précédent, les deux photos exposées sur la même vue sont des photos différentes qui s’assemble, il faut visualiser la première pour envisager ou vas atterrir la seconde. l’exercice est périlleux, ici on vas parler d’une autre façon d’aborder la double exposition pour avoir une photo « normale », avec un fond exposé correctement mais des passants translucides comme des fantômes.

  • Quel matériel il vous faut?

Ces photos ont été prises au Lubitel 2, un Diana aurait fait l’affaire. On vas avoir besoin de stabilité, il vous faut un trépied, ou la faculté de prendre deux photos sans bouger d’un millimètre (possible en posant l’appareil sur une surface stable). Par contre il vous faut un appareil qui vous permet de faire une double expositions sans manipulations compliquées, le simple fait de déclencher deux fois peut créer assez de vibrations pour flouter le fond. Ensuite vous devrez faire attention à la lumière, il vous faudra sous exposer, le plus simple dans mon cas à été de multiplier par deux la vitesse, si ma cellule me donnait f11 à 1/60s j’ai pris deux photos à f11 et 1/125s.

Et voilà! Vous êtes prêt. La prochaine fois qu’on parlera double expositions, on s’étendra plus longuement sur la première technique. D’ici là expérimentez!